Acidification du lisier – Diminution de la valeur du PH

L’acidification du lier est basé sur un principe chimique.

Le lisier contient de l’ammoniac (NH3), de l’azote N sous forme de gaz et de l’ammonium (NH4 +), qui est lié au lisier sous forme d’éléments nutritifs.

Il y’a un équilibre chimique entre ces deux composants – NH3 und NH4 + – En baissant le pH du lisier cet équilibre se déplace de NH3 À NH4+. L’ammonium est une forme liquide de l’azote N qui ne peut pas s’évaporer, mais reste dans le lisier comme fertilisant.

Bâtiment d’élevage – Stockage – Épandage

Les émissions d’ammoniac s’évaporent de la surface du lisier, par exemple pour le lisier stocker sous sol à caillebotis ou sur la surface d’une lagune.
Sur telles surfaces on aperçoit l’effet de la diminution du pH.
Dans le système JH NH4 + il y a toujours une grande quantité de lisier acidifié dans les canaux à lisier sous caillebotis. De cette façon, le lisier frais tombe sur le lisier acidifié qui est immédiatement “absorbé” par le lisier acidifié ainsi l’évaporation de l’ammoniac s’arrête immédiatement – directement à la source et en faveur des êtres humains et des animaux dans l’étable.

Gülleansäuerung

Mécanique

Dans le système JH NH4+ le lisier est pompé dans un récipient de mélange, dans lequel l’acide sulfurique issu du réservoir d’acide est dosé sur le lisier, afin de baisser la valeur du pH de 7 À 5,5. Le processus est contôlé par des capteurs de pH.
Lorsque la valeur du pH souhaitée est atteinte, le lisier est transmis automatiquement vers le bâtiment et une petite quantitée du lisier acidifié frais est pompée dans la fosse à lisier. Comme ca le processus est répété, généralement une fois par jour pour chaque partie du bâtiment.